Euro Paranormal Investigations
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot ...
Voir le deal

Grand Livre de la Démonologie

2 participants

Aller en bas

Grand Livre de la Démonologie  Empty Grand Livre de la Démonologie

Message par Admin Mar 19 Nov - 20:07

La Classification des démons est basée en grande partie sur les indications fournies par les premiers théologiens Chrétiens. Un philosophe du 5ème siècle a divisé les démons en 5 catégories basées sur les quatre éléments (eau, air, terre, feu) avec un cinquième élément se trouvant sous terre. Au 11ème siècle Michael Psellus ajouta une sixième catégorie consacrée aux démons fantômes. Au Moyen - Age et au début de la Renaissance, la pratique de la magie et le développement de la sorcellerie ont engendré des classifications plus complexes.
Nous pouvons, sur la base de classification de Psellus distinguer 6 sortes de démons immondes, malins et mortels ennemis de l'homme.

Les 4 Principaux :




Satan; Lucifer; Bélial; Léviathan.

Genre I / LES IGNES
Le premier genre se réfère à ceux qu'on appelle " IGNES " car ils errent autour de la suprême région de l'air et n'ont aucun commerce avec les sorciers, étant donné qu'ils ne descendent pas de là.

Genre II / LES AERIENS
Ceux du second genre sont également aériens mais rôdent très près de nous. Ils troublent l'air, excitent les tempêtes et tonnerres et tous battent en ruine le pauvre genre humain. Ils peuvent modifier leurs apparences a volonté.

Genre III / LES TERRESTRES
Les Démons du troisième genre sont appelés " terrestres " car ils ont été précipités du Ciel sur la Terre par leurs démérites. Les uns habitent dans les bois et les forêts et tendent des pièges aux chasseurs, les autres en large campagne font égarer les voyageurs. Le reste des Démons, moins furieux, se délecte d'habiter obscurément parmi les humains.

Genre IV / LES AQUATIQUES
Le quatrième genre de démons porte le titre " d'Aquatiques " puisqu'ils résident dans les lacs et les rivières. Ils excitent les tempêtes sur la mer, submergent les navires. S'ils s'incarnent, ils préfèrent apparaître sous des traits féminins.

Genre V / LES SOUTERRAINS
Le cinquième genre est nommé " Souterrain " parce qu'ils hantent les grottes, les cavernes ainsi que les cavités reculées des montagnes. Ils s'attaquent principalement aux chercheurs de métaux, de trésors en provoquant des catastrophes naturelles. Ils se font les gardiens ou dépositaires des trésors cachés par les hommes.

Genre VI / LES LUCIFUGES
Finalement le sixième genre est nommé " Les Lucifuges " car ils fuient le jour ni ne peuvent prendre corps autrement que la nuit.


LES ORIGINES

Dans la démonologie juive, il est plus invoqué les anges, et les bons esprits que les démons. Cependant on constate qu'une des caractéristiques de la religion juive elle-même est la multitude de démons mis en scène. L'air est rempli de démons capables de transmettre les maladies et épidémies. 
Dans la religion Chrétienne, dans le livre de la Genèse, qui traite des origines de l'homme, il n'est pas question de démon (ni Lucifer, ni Satan ne sont cités), on ne parle que du serpent tentateur d'Eve.

Pendant les premiers siècles du Christianisme, Jésus-Christ est appelé Lucifer, c'est-à-dire Porteur de Lumière (du latin lux, lumière et ferre, porter). Ce n'est qu'à compter du Moyen-Âge que Lucifer désignera le démon.
Origène, dans son De Principiis, fut le premier à considérer que Lucifer " Astre du Matin " était tombé dans l'Abîme pour avoir voulu égaler dieu et que sa déchéance lui avait valu de devenir …. Satan, l'Accusateur, le Tentateur et, en fait, le Diable.
Verset du Livre du Prophète Isaïe (XIV, 12/15)
" Oh ! Quelle chute as-tu faite du haut des cieux,
Astre du matin, fils de l'Aurore !
Toi qui disais dans ton cœur :
" J'escaladerai les Cieux, j'y érigerai mon trône et je siègerai sur le Mont des Assemblées …
Je serai l'égal du très haut !
Et te voila précipité dans le sépulcre, dans les profondeurs de l'abîme. "
Par la suite d'autres, comme Tertulien, Saint Ambroise, ont accrédité cette thèse.
Ainsi, le Diable n'est entré dans la théologie et donc dans la Genèse que postérieurement aux premiers textes Chrétiens - Les Evangiles - sur la base de l'interprétation d'un texte hébraïque.
Certains exégètes, bien que la trouvant insuffisante, justifient cette antique interprétation et admettent désormais que le texte d'Isaïe est le plus ancien témoignage de la Chute de l'Archange, porteur de Lumière, vers les Ténèbres de l'Abîme.
D'autres n'ont vu dans ce texte que la prédiction de la chute de Babylone et de son dernier roi. Dés lors pour ceux-ci il n'y a donc pas de Diable du fait que l'on n'en trouve trace nulle part ailleurs dans la Genèse.

Ce ne sera qu'au Moyen - Age, sous le totalitarisme dogmatique de la religion, que l'existence du Diable sera posée comme un dogme de la foi Catholique et que son existence est érigée au rang de Vérité révélée.
Ce dogme affirme que, suite à sa déchéance, Lucifer, l'Ange de Lumière, est devenu Satan, le Prince des Ténèbres, autrement dit , le Diable et que ce n'est pas dans l'Abîme qu'il a été précipité mais dans les Enfers.
Qui plus est, cette période est marquée par de nombreuses catastrophes ( épidémies, guerres, massacres, famines) il est donc utile à l'église romaine de pouvoir les présenter également comme les effets de l'ouvre du Diable et " dédouaner " en quelque sorte Dieu. Ce dernier étant miséricordieux et que s'il pouvait châtier, il pouvait également sauver les hommes avec, bien entendu, le concours de son église.

C'est l'époque où la théologie va se déchaîner …….. s'endiabler !
Elle va se scinder en deux sciences. La théodicée, qui est l'étude de Dieu et la démonologie, qui est l'étude du Diable.
La démonologie va alors présenter Satan comme le chef des anges rebelles à Dieu.
Vaincus par les anges fidèles conduits par l'Archange Michel, ils sont chassés du Ciel et condamnés à l'Enfer. Ils reviendront sur terre cherchant à nuire aux hommes en les portant au mal par la tentation. Ces démons peuvent être chassés du corps d'un possédé par exorcisme.
Les termes employés pour qualifier le Diable sont nombreux et reflètent bien ce qu'il représente : Le Tentateur, le Menteur, Le Séducteur, Le Malfaisant, Le Mauvais, Le Malin, Le Prince du Monde. En un mot il s'agit de La Bête de l'Apocalypse. Elle s'incarne sous l'apparence du serpent.


LES DEMONS ET LEUR POUVOIR

Au sommet de la hiérarchie infernale règne BELZEBUTH, empereur des 6 666 légions.
Viennent ensuite les plus connus :

LUCIFER qui passe pour être plus puissant encore que SATAN. Il est le grand justicier de l’enfer. Quand on l’invoque, il apparaît sous la forme d’un bel enfant. Il joue des tours (retire les balais des sorcières lorsqu’elles vont au Sabbat)

BELPHEGOR est le démon des inventions. Il prend souvent un corps de jeune femme et distribue des richesses. Ce démon à toujours la bouche ouverte.

MAMMON est le démon de l’avarice.

EURYNOME Prince de la mort pour certains a les dents grandes et longues, « un corps effroyable tout rempli de plaies, et pour vêtements une peau de renard.

LEVIATHAN est le grand menteur responsable de nombre de possessions.

BEHEMOT gouverne la gourmandise et les plaisirs de la chère. Démon lourd et stupide, il est aux enfers grand sommelier et grand Echanson.

MEPHISTOPHELES, démon de Faust, calomnie et lutte contre les vertus ; il passe pour être le plus redoutable, après Satan. Meneur de l’Enfer.

LES ROIS DE L’ENFER

ASMODAY Surintendant des Enfers, des Maisons de jeu, Asmodée sème dissipation et erreur. Certains en font l’ancien serpent qui séduisit Eve. Asmodée apprend aux hommes à se rendre invisibles, leur enseigne la géométrie, l’arithmétique, l’astronomie et les arts mécaniques. Il connaît les trésors cachés.

BAEL : il gouverne la partie orientale. Il donne la ruse à ceux qui l’invoquent et leur apprend à être invisibles.

BELIAL : Règne sur l’Orient. Ce roi de l’Enfer, à l’aspect extérieur séduisant et au maintien gracieux, passe pour l’ « Esprit le plus dissolu, le plus crapuleux, le plus vicieux ». Il fut créé juste après LUCIFER et poussa la plupart des anges à la révolte. Il procure dignités et faveurs, fait vivre les mais en bonne intelligence, donne d’habiles serviteurs et secoure ceux qui se soumettent à lui.

BYLETH : Particulièrement enragé et désobéissant, il intervient dans les exorcismes. Celui qui parvient à le soumettre acquerra une grande puissance.

PAYMON : commande à deux cent légions ; quand il apparaît aux exorcistes, c’est sous la forme d’un homme chevauchant un dromadaire, couronné d’un diadème étincelant de pierreries avec un visage de femme.

PURSAN (CURSON) : Ce démon connaît parfaitement le présent, le passé et l’avenir ; il découvre les choses enfouies, comme les trésors.

ZAPAN : (il n’y a pas de renseignement sur lui).

LES DUCS DE L’ENFER

AGUARES : Donne des dignités enseigne toutes les langues, fait danser les esprits de la terre.

ALOCER : Enseigne les secrets de l’astronomie et des arts libéraux.

AMDUSCIAS : Lorsqu’on le lui commande, Amduscias donne des concerts « mais on entend, sans rien voir, le son des trompettes et des autres instruments de musique ».

ASTAROTH : Procure l’amitié des grands seigneurs et est, aux enfers, le trésorier. Il connaît le passé et l’avenir, enseigne les arts libéraux et commande quarante légions. Il faut l’invoquer le mercredi. Astaroth est d’une insupportable puanteur. Il est cité comme l’un des sept Princes de l’Enfer qui visitèrent Faust. Il connaît toute l’histoire de la Création, les fautes et les chutes des Anges.

BERYTH : Chargé de répondre sur le passé, le présent et l’avenir. Très souvent menteur, il sait changer les métaux en or et est considéré parfois comme le démon des alchimistes.

BUNE : Ce démon déplace les cadavres, hante les cimetières, rassemble les démons sur les sépulcres. Il procure richesse et éloquence à ceux qui le servent.

CHAX : Vole l’argent dans les maisons et ne le restitue qu’au bout de mille deux cent ans ; enlève les chevaux, exécute les commandements qui lui sont donnés ; indique les trésors cachés.

FOCALOR : Commande à la mer, aux vents, renverse les vaisseaux de guerre, tue les bourgeois et les jette dans les flots.

GOMORY : Permet de découvrir les trésors cachés, et répond sur le passé, le présent et l’avenir.

GUSOYN : Augmente les dignités et affermit les honneurs.

HABORYM (AYM) : Démon des incendies.

MARTHYM ou BATHYM : connaît les vertus des herbes et des pierres précieuses et transporte les hommes d’un pays à un autre à une vitesse prodigieuse.

MURMUR : démon de la musique.

OROBAS : découvre le mensonge, accorde des dignités et des emplois, réconcilie les ennemis.

PRUFLAS (BUSAS) : Il répond à tout ce qu’on lui demande, excite les discordes, déclenche les guerres, les querelles et réduit les gens à la mendicité. Il régna sur Babylone et avait la tête d’un hibou.

PUCEL : Répond sur les sciences occultes, enseigne la géométrie et les arts libéraux. Pucel est accusé de faire entendre de violents bruits ou le mugissement des eaux où il n’y en a pas.

SYTRY : enflamme les passions, découvre les secrets des femmes qu’il tourne volontiers en ridicule.

VALAFAR (MALAFAR) : Connaît le passé et l’avenir, donne du génie et de l’audace aux hommes.

VAPULA : rend l’homme très adroit en mécanique et en philosophie et donne l’intelligence aux savants.

WALL : parle égyptien lorsqu’il prend figure humaine.

ZEPAR : Pousse les hommes aux passions infâmes.

LES MARQUIS DE L’ENFER

AMON : réconcilie quand il le veut les amis brouillés.

ANDRAS : suscite querelles et discordes et apprend « à ceux qu’il favorise, à tuer maîtres et serviteurs ».

ANDROALPHAS : donne des leçons de géométrie. Androalphas est astronome et enseigne aussi « à ergoter habilement ». « il donne aux hommes des figures d’oiseaux, ce qui permet à ceux qui commercent avec lui d’éviter la griffe des juges ».

CIMERIES : Enseigne la grammaire, la logique, la rhétorique ; il découvre les trésors, les choses cachées, rend l’homme léger à la course, et donne aux bourgeois la tournure fringante des militaires.

FORBEUS : instruit les hommes dans les plus hautes affaires, fait du bien à ses amis et du mal à ses ennemis.

GAMYGN : fait paraître devant l’exorciste les âmes qui ont péri en mer, et celles qui souffrent au purgatoire ; il répond à toutes les questions qu’on lui fait et reste auprès de l’exorciste jusqu’à ce qu’il ait exécuté tout ce qu’on lui a ordonné.

MARCHOCIAS : obéit aux exorcistes.

NABERUS (NEBIROS , CERBERE) : donne l’éloquence, enseigne les arts libéraux, fait trouver la main de gloire, indique les qualités des métaux, des végétaux, et de tous les animaux. Il est aussi l’un des chefs des nécromanciens et prédit l’avenir.

ORAY (LORAY) : anime les combats, aggrave les blessures faites par les archers, lance « les javeline les plus meurtrières ».

ORIAS : démon des astrologues, il connaît l’astronomie et enseigne l’astrologie. Il peut métamorphoser les hommes à sa volonté, leur faire obtenir dignités et titres.

PHOENIX : avant de se montrer à un exorciste, il produit des sons mélodieux. Mais il faut se boucher les oreilles quand on lui commande de prendre forme humaine ; il répond aux questions sur toutes les sciences.

RONWE : donne la connaissance des langues et la bienveillance de tout le monde.

SABRAS (SALMAC) démon des fortifications, il change les hommes en pierres « et bâtit des tours avec une adresse surprenante.

LES COMTES DE L’ENFER

BARBATOS : sorte de « Robins des bois » ; on le rencontre en forêt, sous la forme d’un archer ou d’un chasseur. Barbatos apprend la divination par le chant des oiseaux, le mugissement des taureaux, les aboiements des chiens et les cris de divers animaux. Il réconcilie les amis brouillés.

BOTIS (OTIS) : devin il répond sur le passé le présent et l’avenir.

FURFUR : chargé de faire tomber la foudre, luire les éclairs, gronder le tonnerre. Il entretient aussi l’union entre maris et femmes. Il répond sur des sujets abstraits mais FURFUR est un menteur à moins qu’il ne soit enfermé dans un triangle.

HALPHAS : bâtit des villes, ordonne les guerres.

IPES (AYPEROS) : donne du génie et de l’audace aux hommes.

MORAX (FORAI) : instruit l’homme dans l’astronomie et les arts libéraux. Il est le prince des esprits familiers qui sont doux et sages.

RAUM : détruit les villes et donne des dignités.

VINE : bâtit des maisons, enfle les rivières et connaît le passé.

ZAEBAS : grand comte des Enfers, qui a l’aspect d’un beau soldat monté sur un crocodile ; sa tête est ornée d’une couronne ducale. Il est doux de caractère.

LES PRESIDENTS DE L’ENFER

AMY : enseigne les secrets de l’astronomie et des arts libéraux et permet de trouver les trésors gardés par les démons. Il donne en outre de bons domestiques. Aux Enfers, il est environné de flammes.

BUER : enseigne la philosophie, la logique et les vertus des plantes. Donne de bons domestiques, rend la santé aux malades.

CAYM : considéré comme le plus sophiste de l’Enfer, il peut, « par l’astuce de ses arguments, désespérer le logicien le plus aguerri ». Il eut une dispute avec Luther. Caym donne l’art de comprendre le chant des oiseaux, le mugissement des bœufs le bruit des ondes.

FORCAS : rend l’homme invisible, ingénieux et beau parleur, fait retrouver les choses perdues, découvre les trésors.

HAAGENTI : enseigne l’art de transformer les métaux en or, de rendre l’homme habile en toutes choses et de « faire un excellent vin avec de l’eau claire ».

MALPHAS : bâtit des citadelles et des tours inexpugnables, renverse les remparts ennemis, fait trouver de bons ouvriers, donne des esprits familiers, reçoit des sacrifices et trompe les sacrificateurs.

MARBAS ( BARBAS) : répond sur les choses cachées, envoie les maladies, donne la connaissance des arts mécaniques, métamorphose l’homme.

OZE : répond sur les choses divines et abstraites, métamorphose l’homme, « le rend insensé au point de lui faire croire qu’il est roi ou empereur ».

TAP (GAAP) : excite à l’amour, à la haine ;il transporte très promptement les hommes dans les différentes contrées qu’il veulent parcourir.

VOLAC : connaît la demeure des planètes et la retraite des serpents.

ADRAMELECH : Président du haut conseil des diables et intendant de la garde-robe du souverain des démons.

DAGON : boulanger et grand panetier de la cour infernale.

KOBAL : directeur général des farces de l’Enfer.

MELCHOM : porte la bourse et est aux Enfers le payeur des employés publics.

MULLIN : premier valet de chambre de BELZEBUTH.

NERGAL chef de la police du ténébreux empire, premier espion de BELZEBUTH.

NYBBAS : grand paradiste de la cour infernale. Intendant des visions et des songes.

NYSROCK : chef de cuisine de BELZEBUTH.

REMMON : premier médecin de l’empereur infernal ; a le pouvoir de guérir la lèpre.

THAMUZ : inventeur de l’artillerie, les domaines de ce démon de second ordre sont les flammes, les grils, les bûchers. Certains démonologues lui attribuent l’invention des bracelets que portent les femmes.

UKOBACH : chargé par BELZEBUTH d’entretenir l’huile dans les chaudières infernales, ce démon se montre toujours avec un corps enflammé ; il passe pour être l’inventeur des fritures et des feux d’artifices.

UPHIR : démon alchimiste, connaissant les plantes ; responsable aux enfers de la santé de BELZEBUTH et des gens de la cour.

XAPHAN : chargé de souffler la braise des fourneaux avec sa bouche et ses mains.
(extrait de « livre des superstitions » Eloïze Mozzani, Editions Robert Laffont)

calendrier des anges de l'Abîme, voici la liste des dits anges avec les différentes sphères d'influences qui leurs sont reliées.

1 - Sémiaza : Indétermination.
2 - Aratak : Indifférence.
3 - Kimrah : Avidité, Excès.
4 - Samane : Échecs (profession, voyages).
5 - Daniel : Échecs (famille, examens).
6 - Arédros : Fatigue, maladie (bénigne).
7 - Samiel : Manque d'espérance.
8 - Akariel : Activités stériles.
9 - Chochariel : Rancoeur, vengeance.
10 - Ezékiel : Déchéance morale.
11 - Batriel : Désastres naturels.
12 - Sathiel : Mauvais rêves, inquiétudes.
13 - Atriel : Difficultés conjugales, divorces.
14 - Tamiel : Injustices, prisons.
15 - Barakiel : Vices, fainéantise, incroyance.
16 - Kobabiel : Persécutions.
17 - Anatnah : Ennemis actifs.
18 - Thoniel : Calomnies, injustice.
19 - Ramiel : Adversités, souvenirs inutiles.
20 - Aséal : Luxure, reniements.
21 - Rakéiel : Inquiétude, oppression.
22 - Touriel : Naufrages professionnels.
23 - Joumiel : Risques d'accidents (armes).
24 - Oramamé : Exil, persécutions.
25 - Alcanor : Envoûtements, malédictions.
26 - Diralisen : Procès difficiles.
27 - Ergamen : Ennemis puissants; malveillance.
28 - Kirik : Incendies.
29 - Timirah : Manque de confiance, méfiance
30 - Dramas : Difficultés avec les enfants.
31 - Buk : Manque d'opportunité.
32 - Extéron : Solitude, isolement.
33 - Amaniel : « Pièges » des méchants.
34 - Raner : Violence; colère dangereuse.
35 - Lamalon : Désir de vengeance.
36 - Semlin : Pertes d'emplois.
37 - Bubanah : Difficultés durables.
38 - Ambolin : Difficultés économiques.
39 - Abutés : Difficultés familiales.
40 - Tarès :Tristesse ; écrits malheureux.
41 - Amalin : Apostasie, infidélité.
42 - Orinel : Malchance (voyages, politique).
43 - Tachan : Inquiétude face à l'avenir.
44 - Tromès : Voleurs et pertes d'objets.
45 - Nominon : Vanité, orgueil (réussite).
46 - Hakamuli : Activités inutiles.
47 - Borol : Mensonge, actions dans l'ombre.
48 - Amatiah : Infidélité, luxure.
49 - Onéi : Égoïsme, avidité.
50 - Sbarionath : Rancoeur, pessimisme.
51 - Gilarion : Matérialisme excessif.
52 - Bacaron : Désir (stérile) de revanche.
53 - Abadir : Injustice, mépris du savoir.
54 - Omet : Rancune contre l'autorité.
55 - Maggid : Méfiance (non fondée).
56 - Igurim : Blocage, immobilité.
57 - Rax : Luttes injustes.
58 - Golem : Morosité, tristesse.
59 - Halan : Action stérile.
60 - Camal : Idées de persécution.
61 - Argilon : Inimitiés, méfiance.
62 - Aporménos : Agitation, suspicion.
63 - Toxai : Fausses sagesses.
64 - Darek : Tendance aux passions.
65 - Elaphon : Sortilèges, incrédulité.
66 - Agibol : Violence, culpabilité.
67 - Gagalim : Manque d'éclairage.
68 - Cléraka : Activité inutile, crainte.
69 - Trisaga : Voleur volé.
70 - Grasémin : Méditation mortuaire.
71 - Elaton : Échec professionnel.
72 - Bahal : Mélange du Bien et du Mal.

Référence : l'auteur Haziel "Les anges de l'Abîme"



Lilith

Grand Livre de la Démonologie  Lilith2m6wj

Sous une forme de dévoreuse d’hommes, on lui prête une sulfureuse réputation, tentatrice absolue à la sexualité débridée, dévoreuse de nouveaux-nés, castratrice etc…

Elle est avant tout le symbole de nos pulsions les plus profondes. Refusant l’ordre établi par les hommes et Dieu, elle acceptera malgré tout le sacrifice journalier de 100 de ses enfants. Sans responsabilité familiale, elle impose sa liberté. 
Afin de lui faire remplir le rôle de femme à exiler, à détruire, on l’associe à la Lune Noire, l’anti-Lune.

I°) Selon les Juifs

Grand Livre de la Démonologie  Inlilith2p1ei

Lilith serait la première femme d’Adam et aurait été créée le Sixième Jour de la Création. 
De leur union et de celui de Nahema, sœur de Tubal Caïn naîtront Asmodée et toute une race de démons.

Lilith semble dériver du mot assyro babylonien « Lilitu » qui signifie « démon femelle » ou « esprit du vent ».
Or cette hypothèse semble réfutée puisqu’elle apparaît sous le nom de « Lilake » dans des tablettes sumériennes d’Ur, il y a 2000 ans avant notre ère dont l’une des plus connues, celle de l’épopée de Gilgamesh.

Chez les hébreux, Lilith est connue sous le nom de « Layil » qui signifie « la nuit ».
Une légende dit que Salomon aurait pris la Reine de Sabah pour Lilith car elle avait les jambes poilues.

II°) Lilith, l’histoire d’un mythe 

Grand Livre de la Démonologie  Lilith4ya

Personnage secondaire de « l’épopée de Gilgamesh », elle sert de demoiselle de compagnie à la déesse Inara. Elle amènera les hommes au temple d’Erech pour les coutumes sacrées et de natures sexuelles.
Elle devient ensuite dans le mythe assyro babylonien en deux catégories de démons de la tempête :
Liliu pour les mâles
Lilitu pour les femelles

Selon des écrits Babyloniens, Lilith aurait été repoussée par les démons. Usant de son savoir sur la démonologie, elle les invoqua et leur vola leur pouvoir.

Durant le Moyen Age, elle hantera les légendes et superstitions juives.

Au XIXè siècle elle inspirera les Romantiques. Puis suivront les satanistes, et autres adeptes du Luciférisme et de l’occultisme. 

Plus tard elle deviendra la muse de l’astrologie, de la littérature, de l’art et de la musique et même de certains mouvements féministes.

III°) Lilith Reine des Succubes

Grand Livre de la Démonologie  Lilithhonjohncollier4yz

Les succubes du latin « subcubare » qui signifie « coucher sous » sont des démons féminins qui prennent l’aspect d’humaines aux corps sensuels afin d’aboutir à divers actes malveillants et les plus souvent charnels.

Lilith connue dans divers pays comme la dévoreuse de nouveaux-nés devient très vite la crainte principale des femmes enceintes. On ira jusqu’à marquer sur les portes des chambres de ces pauvres victimes 

« Adam et Eve, ici ; Lilith dehors »

IV°) Lilith dans les sciences occultes

Grand Livre de la Démonologie  Kali20215vc

La magie sexuelle
Reine des enfers pour certains, déesse de l’amour magique pour d’autres ; son mythe se développe dans le monde entier.
Epouse de Shiva en Inde, elle est nommée Kali en Occident et est l’une des déesse des pouvoirs et de la séduction.
Maîtresse des magies sexuelles, elle a un double aspect telle la lune.
1- charme et sensualité
2- démoniaque et criminel qui est le reflet de sa sœur démoniaque Naémah

On retrouve ce même aspect en Inde pour Kali et sa sœur démoniaque, presque vampirique Katéri.

Dans la Haute Sorcellerie et la magie sexuelle, Lilith et Kali ont la même apparence de femme fine et envoûtante tout en gardant leur statut de déesse tendre et forte.

L’astronomie
Le parcours que la Lune exerce autour de la Terre est elliptique. Une ellipse n’a pas de tracé net mais plutôt courbé dû au parcours de la Lune et de la Terre autour de leur centre de gravité.
L’astrologie observe les planètes de façon géocentrique c’est à dire à partir du centre de la Terre. Ainsi on peut dire de façon simplifiée qu’une ellipse possède deux foyers et que celui qui n’est pas occupé par la Terre est appelé Lune Noire.
Vous allez vous demandez le rapport entre la Lune Noire et Lilith ? Et bien c’est un tout. En effet le deuxième nom de la Lune Noire est Lilith.
Lilith est définie comme étant l’apogée de l’orbite lunaire, soit le point le plus éloigné de la Terre.

Selon les anciens astrologues, Lilith exprimerait toutes les modulations des énergies génésiques, ce qui complète la lune.
Cette faculté à utiliser les énergies des corps, donne à Lilith une place importante dans les pratiques magiques usant d’énergie.

Selon les signes du zodiaque, Lilith prend aussi un rôle différent tout en gardant un rapport étroit avec la sexualité.

Bélier : sexualité un peu frustre, hardie et manque de raffinement. Impulsion vite assouvie. Assurance maladroite.

Taureau : Sexualité féminisée, voluptueuse, tendre et parfois romantique mais appétit sexuel fort surtout pour les femmes, pour les hommes tendance à l’homosexualité.

Gémeaux : Sexualité de charme, invention érotique, phantasme, amour multiple, insatiable, bissexualité possible, parfois sexualité en groupe. En tout cas tendresse juvénile et passion romantique.

Cancer : Sexualité tendre, affectueuse, calme. Une Lilith presque « familiale ».

Lion : Besoin de luxe, sexualité agressive, égoïste, parfois superficielle ou vénale.

Vierge : Sexualité froide, calculatrice, manque de passion et de chaleur. Refoulement, frigidité, cynisme. Parfois amour vénal.

Balance : Volupté, sensualité, érotisme et fidélité dans un couple. Parfois exhibition et amour de groupe mais avec complicité du partenaire, c’est une Lilith très chaude…

Scorpion : Perversion, sensualité, extravagante ou secrète et déviée. Homosexualité, sadomasochisme. Cuir, fouet, éducation anglaise. Parfois tendresse passionnée et dévorante. 

Sagittaire : La recherche d’un idéal, pas toujours le même. Sexualité gaie et objectif parfois voyeurisme.

Capricorne : Sexualité froide, dépressive, retenue, intellectuelle. Relève plus de l’hygiène que du plaisir. Refoulement fréquent.

Verseau : Changement de partenaire, amours secrètes, risque d’infidélité, sexualité équilibrée, désir d’être rassuré par l’autre.

Poisson : Sexualité passive, homosexualité fréquente. Aimant l’ambiguïté, victime consentante. Masochisme délicat, amour de groupe, perversité et soumission. Lubricité, parfois amour vénal.

Lilith est une déesse aux multiples visages dont les interprétations sont nombreuses. A vous de choisir quelle Lilith vous attire le plus…
Satan


La croyance en l’existence d’esprits malfaisants fait partie intégrante de toutes les religions. Dans la culture occidentale, la Bible est le texte qui a eu le plus d’influence et la personnification la plus familière de l’esprit du Mal s’est élaborée autour de la figure de Satan, l’Adversaire. Ce nom dérive d’un verbe hébreu qui signifie « accuser, s’opposer ». Chef des anges rebelles, calomniateur et négateur universel, Satan a reçu divers surnoms, tels que le Prince des Ténèbres, le Vieux Serpent, dans la Genèse, et la Bête ou le Dragon, dans l’Apocalypse.

Selon la doctrine catholique, avant d’être chassé du Paradis pour péché d’orgueil et de dominer les Enfers, Satan était Lucifer, l’Archange de la Lumière, le plus beau des anges. D’autres sources défendent l’idée d’une guerre dans le ciel, mais tous ces écrits sont une tentative pour expliquer l’existence d’une puissance adversaire de Dieu, de l’opposition entre la puissance de la Lumière et celle des Ténèbres.


L’IMAGE DE SATAN

Ses représentations sont aussi nombreuses que ses portraits sont saisissants. On l’a souvent décrit comme un être repoussant, soit humain soit de forme animale monstrueuse, au corps tout rouge, à tête hideuse, surmonté de cornes et de larges oreilles, au museau à larges mâchoires, aux pieds fourchus et à la longue queue de bouc. Dans l’art occidental, il a inspiré à Botticelli un monstre à triple bouche, à Michel-Ange un satyre bestiaire et aux sculpteurs les gargouilles des cathédrales du Moyen-Âge. 


SATAN ET LES HOMMES


La mission de Satan étant d’empêcher les hommes de croire et de les détourner de l’adoration de Dieu, Satan se serait matérialisé à travers les siècles pour se mettre à leur portée et causer leur perte. La tradition chrétienne rapporte trois modes d’action, dont le premier est la tentation, l’occasion de l’exercice de la liberté pour ou contre Dieu. Les deux autres modes d’attaque se présentent sous la forme de manifestations spectaculaires : l’infestation, par laquelle Satan persécute des saints, et la possession, contre laquelle l’Église a institué le rituel de l’exorcisme.


Au Moyen-Âge, la croyance en Satan prit des proportions énormes. On le rendait responsable de tous les malheurs et des pires calamités. On disait même qu’il signait des pactes avec des mortels, qui recevaient, en échange de leur âme, ses pouvoirs surnaturels. Ce genre de pacte –qu’on qualifiait crime de magie ou de sorcellerie- était puni par la justice laïque et religieuse par la condamnation au bûcher.


La légende de Faust a inspiré de nombreuses œuvres, dont une à Goethe. Déçu par les limites humaines, Faust vendit son âme au diable, qui lui donna pour serviteur un esprit infernal, Méphistophélès. Avec lui, Faust parcourut le monde, accomplissant des prodiges, et il fut étranglé par son compagnon diabolique.
Admin
Admin
Admin

Messages : 148
Date d'inscription : 09/10/2013

https://e-g-i.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Grand Livre de la Démonologie  Empty Re: Grand Livre de la Démonologie

Message par CHARLIE17 Dim 1 Déc - 23:49

Passionnant ...Merci pour ce super article !
CHARLIE17
CHARLIE17

Messages : 7
Date d'inscription : 28/11/2013
Localisation : Charente maritime

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum